gallery/les-points-eft
gallery/cabinet-eft-le-grand-serre

Combien de temps ça dure ?

Une séance dure une heure complète. La personne est invitée à effectuer un travail personnel entre deux séances, guidée par des supports écrits, audio et/ou vidéo. L’objectif est de rendre le sujet autonome et acteur de sa thérapie, et de remettre entre ses mains des outils qui lui permettent de réguler peu à peu ses émotions. La recherche des événements à l’origine du ou des troubles est un véritable travail de « détective » effectué dans un partenariat entre le thérapeute et le patient. Cela ne passe pas seulement par l’échange verbal, mais aussi et surtout par une attention fine portée aux ressentis corporels et émotionnels. La personne apprend ainsi à percevoir et décoder de mieux en mieux ce qui se passe en elle et s’exprime à travers son corps. Aussi l’EFT est-elle une approche particulièrement indiquée, entre autres, dans le traitement des troubles anxieux et des somatisations diverses. 
L’EFT est une thérapie brève. Il faut compter entre 3 et 10 séances, parfois plus, parfois moins, selon l’ampleur et l’origine des problématiques abordées.

 

Et le Matrix reimprinting ?

 Mise au point par Karl Dawson, le Matrix reimprinting (« réencodage de la matrice ») est un prolongement de l’EFT qui permet un travail en profondeur sur des parts dissociées et traumatiques.

Il permet de retourner à  la source de l’événement traumatisant, non pas tel qu’il reste actif dans le présent (comme c’est le cas en EFT) mais tel qu’il a été vécu sur le moment. C’est un outil extrêmement  intéressant pour amener à une résolution du  trauma.

Il permet de remettre en mouvement la part demeurée figée dans le trauma, et d’apporter actions et solutions là où il y avait immobilité et impuissance, aboutissant à une transformation profonde et immédiate.

L’EFT (Emotional Freedom Techniques, ou Techniques de Libération Emotionnelle) est une technique psychocorporelle de gestion du stress et de déprogrammation émotionnelle des souvenirs traumatiques. 

Née aux USA dans les années 1980 et agréée depuis 2012 par l’APA (Association des Psychiatres Américains) pour le traitement des phobies, du stress post traumatique, de l’anxiété et de la dépression,  elle permet de retraiter des souvenirs douloureux dont l’impact se fait encore ressentir dans le présent. Elle part de problématiques concrètes et quotidiennes pour remonter, par un travail émotionnel et corporel, aux traumas d’origine qui peuvent être retravaillés et désamorcés en douceur.

Lorsque nous subissons un trauma ou un choc émotionnel, nous engrammons dans notre corps un haut niveau d’émotions perturbatrices (colère, tristesse, honte, peur…) associé à des sensations physiques diverses et à des croyances négatives. Chaque fois qu’un événement de notre quotidien contient un aspect commun au choc initial, même si ce lien n’est pas présent à notre esprit, ces émotions, sensations et croyances sont susceptibles de se manifester de nouveau avec plus ou moins d’intensité, provoquant des comportements dysfonctionnels (colères décalées ou disproportionnées, phobies, troubles anxieux divers, dévalorisation ou autosabotage, troubles du sommeil, anxiété de séparation etc…).

L’intervention thérapeutique consiste à reconnecter la personne au trauma initial, réactivant ainsi les émotions et sensations associées, puis à envoyer un message de calme et de sécurité à son cerveau, par la stimulation manuelle de points d’acupression situés sur les méridiens (les mêmes que ceux utilisés dans la médecine chinoise), de sorte que son cerveau apprenne à réagir différemment, contredisant ainsi l’événement initial. De nouvelles connexions neuronales se créent, permettant l’extinction définitive du trauma et déprogrammant les réactions dysfonctionnelles qu’il avait produites jusque-là.

 

Comment se déroule une séance ?

Lors d’une séance d’EFT, l’on part tout d’abord d’un problème actuel en ciblant un événement précis qui l’illustre et en prêtant attention aux émotions, sensations et pensées qui l’accompagnent. On effectue alors une série de stimulations (« tapping ») sur les points méridiens (en miroir avec le sujet, afin qu’il puisse acquérir cette technique et l’utiliser ensuite de façon autonome),  de façon à abaisser l’activation émotionnelle présente. Petit à petit, on verra alors émerger un ou des souvenirs plus anciens (« souvenirs-racines »)  que l’on va ensuite traiter par des rondes  successives de tapping. Dès que la charge émotionnelle négative est désamorcée, la voie est libre pour la déconstruction des croyances négatives et l’ancrage de nouvelles ressources.

 Le changement acquis est durable. L’EFT agit à la fois par la réduction de l’activation limbique (celle du cerveau émotionnel)  et par la modification des voies neuronales responsables du maintien des réponses inadaptées face à des stresseurs particuliers. 

Qu’est-ce que l’EFT ?